Fluidr
about   tools   help   Y   Q   a         b   n   l
Explore / Yesterday

N 762 B 70.4K C 71 E Apr 10, 2024 F Apr 15, 2024
  • DESCRIPTION
  • COMMENT
  • O
  • L
  • M

UNKNOWN DOMESTIC VARIETY

Tags:   blossoms floweringtrees spring springtime

N 1.0K B 72.6K C 76 E Jan 30, 2022 F Apr 14, 2024
  • DESCRIPTION
  • COMMENT
  • O
  • L
  • M

Explore 15. April 2024 # 2

Tags:   Tier Vogel

N 1.0K B 57.2K C 180 E Apr 6, 2024 F Apr 13, 2024
  • DESCRIPTION
  • COMMENT
  • O
  • L
  • M

Le pont Jacques-Cartier est une icône du grand Montréal. Inauguré en 1930, ce pont à cinq voies relie Montréal à Longueuil et permet d’accéder à l’île Sainte-Hélène.

Tags:   Blue

N 1.0K B 51.4K C 143 E Apr 9, 2024 F Apr 14, 2024
  • DESCRIPTION
  • COMMENT
  • O
  • L
  • M

During a recent visit to a garden on Oahu, I unexpectedly came upon a gold dust gecko feeding on the sweet nectar of a carnivorous pitcher plant! I had never seen this before! Indeed, the little gecko allowed me the photograph the entire 15 minute encounter with my macro lens. :) The pitcher plant lures its prey with sweet nectar. Once the insect begins to eat the nectar, the unwary prey eventually loses its footing and falls into the trap. The sure-footed gecko never lost its footing as it moved from one pitcher plant to the next. I do not now what would happen if it had fallen into the trap. Would it be able to escape? See large. The photo was taken in April 2024, with my trusty Olympus digital camera. Enjoy and stay well.

P.S. Having just returned from vacation, I will be slowly catching up with my contacts.

Tags:   Sweet, But Risky 1 gold dusted gecko nature wildlife reptile green gecko carnivorous plant carnivorous pitcher plant tropical garden Foster Garden Oahu Hawaii United States Olympus Olympus E - M1 macro Lens 50 mm f/6.3 @ 1/100 ISO 800 sweet risky tongue eating nectar

  • DESCRIPTION
  • COMMENT
  • MAP
  • O
  • L
  • M

L’escargot de Bourgogne (Helix pomatia) est un mollusque de la classe des gastéropodes. Plus grande espèce indigène du nord-ouest de l’Europe, il se distingue par la taille de sa coquille qui peut atteindre 5 cm de diamètre pour 4 cm de hauteur. Sa carapace forme une spirale de 5 à 6 tours et les bords de son ouverture sont généralement épaissis. De couleur blanc-crème, son tégument présente de fines stries brun foncé et des bandes de croissance. À l’instar des autres escargots terrestres, sa tête arbore 4 tentacules : 2 petits se dirigent vers le bas pour explorer le sol tandis que les 2 plus grands, pourvus d’yeux, s’orientent vers le haut. L’escargot de Bourgogne possède une langue râpeuse appelée radula dotée de 25 000 dents, alignées sur plus de 200 rangées. Son unique grand pied est un puissant muscle fouisseur et locomoteur. L’animal se déplace à une vitesse d'environ 1 millimètre par seconde, soit 4 mètres par heure. En France, l’espèce s’est raréfiée à cause de pratiques peu vertueuses telles que le ramassage intensif, le sulfatage des vignes ou l’utilisation de pesticides. L'arrêté ministériel du 24 avril 1979 protège l’escargot de Bourgogne, de sorte qu’il est interdit de le prélever en période de reproduction, soit entre le 1er avril et le 30 juin inclus. Le reste de l’année, seuls les spécimens dont la coquille mesure au moins 3 cm de diamètre peuvent être ramassés.

Tags:   Picardie Nikon D500 Nikon Nikkor 200-500 mm f/5.6 Hauts-de-France D610 campagne Bokeh Escargot de Bourgogne Helix pomatia gastéropode Explore Explore N° 5


1%